Le projet-pilote fédéral « implémentation de la fonction de coordinateur de soins au sein des Plates-formes de concertation en Santé mentale pour les personnes présentant un problème lié aux substances », est implanté à la Plate-forme bruxelloise depuis décembre 2007 à mi-temps. Déjà en cours dans les autres provinces depuis 2002, il constitue l’un des quatre projets-pilotes fédéraux mis en place par la Cellule Drogues du SPF Santé Publique.

Le SPF en a défini les objectifs suivants :

  • L’établissement de l’inventaire de l’offre de soins en assuétudes sur le territoire de la Région de Bruxelles-Capitale, afin de cibler les lacunes au niveau de l’offre; L’organisation de la concertation en fonction des lacunes observées, devant aboutir à des collaborations concrètes.
  • Le développement d’une vision épidémiologique globale, en matière d’usage de substances et d’assuétudes pour la Région de Bruxelles-Capitale.
  • L’interrogation et l’analyse des pratiques existantes afin de proposer de nouvelles orientations stratégiques ou de confirmer les modes de prises en charge socio-sanitaires des personnes souffrant d’un problème lié à l’usage de substances.

 

Suivant les missions confiées à la Plate-forme par la Commission Communautaire Commune (COCOM), par Arrêté annuel du Collège réuni, ses missions sont également :

  • Collecter des données au sein de la Plate-forme de Concertation pour la Santé Mentale ou par d’autres sources de données concernant la consommation de drogues à Bruxelles.
  • Tenir compte des obligations et accords conclus au niveau belge et dans le cadre européen (TDI – Sous point focal OEDT).
  • Prendre en compte la réalité sociologique actuelle et future ainsi qu’une approche dans le contexte grande ville.
  • Impliquer les fédérations et secteurs concernés en respectant les missions de chacun.
  • Tenir en compte les différents niveaux de compétence politiques dans ce domaine et le besoin de les harmoniser et de les coordonner sur la région de Bruxelles-Capitale.