Le projet thérapeutique A.B.C.-V.B.H. (Assuétudes Bruxelles-Capitale – Verslaving Brussel Hoofdstad) a été lancé en 2007 dans le cadre des projets pilotes fédéraux (SPF Santé publique et INAMI) et s’est achevé en mars 2012. Ces projets pilotes visaient à améliorer, via le travail en réseau, la concertation et la continuité des soins autour des patients souffrant de problématiques complexes et chroniques.

Ce réseau regroupe actuellement 18 institutions prenant des patients en charge pour des problèmes d’alcoolisme, de dépendance aux drogues et aux médicaments en Région bruxelloise. Il s’adresse plus particulièrement aux patients nécessitant une prise en charge de longue durée et par plusieurs partenaires.

Le travail en réseau qui a été défendu dans le cadre du projet thérapeutique visait à faciliter la circulation des patients entre différentes institutions et à améliorer la continuité des soins et la communication entre les intervenants. C’est dans ce but que nous continuons à organiser tous les trimestres une réunion rassemblant les représentants des différents partenaires, membres du réseau.

Le projet actuel : immersion dans les institutions du réseau ABC

Les partenaires du réseau ont souhaité rester actifs dans la réflexion et l’élaboration d’outils facilitant le travail en réseau. Parmi ces outils, l’immersion dans les institutions du réseau ABC nous semble être une bonne manière de continuer à questionner/peaufiner nos pratiques de terrain en regard de la réalité des institutions et des pratiques qu’elles développent quotidiennement.

Ce projet d’immersion permettrait de concrétiser davantage notre ambition initiale, à savoir échanger à propos des pratiques des intervenants de différentes institutions ayant affaire à des patients souffrant d’assuétudes. Ce projet a pour objectif de favoriser le dialogue et de faciliter la mise en place de collaborations entre partenaires par la connaissance des pratiques des diverses institutions bruxelloises ayant affaire à la problématique des addictions. Le but est donc, ici encore, d’améliorer le travail en réseau et de rester en phase avec les demandes émergentes des patients et des secteurs confrontés à la problématique des assuétudes.

Le projet d’immersion est adapté à chaque institution y prenant part. Elles ont pu rédiger, en collaboration avec la coordination, un mode d’emploi individuel qui correspond à ses capacités d’accueil et les modalités souhaitées par cet accueil.

En 2013, ce ne sont pas moins de 75 immersions qui ont pu voir le jour parmi 11 des institutions partenaires. L’avis de l’ensemble des participants ainsi que l’ensemble des institutions ayant accueilli des travailleurs est unanimement positif.

En 2014, ce sont 90 immersions qui ont été réalisées parmi 16 institutions. Le taux de satisfaction reste très élevé auprès des différents acteurs.

En 2015, nous avons principalement travaillé à la pérennisation de notre réseau d’un point de vue financier et mobilisé beaucoup d’énergie dans ce sens. Nous avons réalisé 37 immersions en 2015 parmi 18 insitutions. De cette année de fonctionnement, nous avons publié un rapport qualitatif.

En 2016, le projet est repris par la coordination assuétude de la plate-forme de santé mentale. Son objectif est de continuer et d’étendre son dispositif à d’autres institutions et à d’autres secteurs.

 

Siège social :
Plate-forme de Concertation pour la Santé Mentale en Région de Bruxelles-Capitale
Tel: 0485/73.04.38
Contact : n.b@pfcsm-opgg.be